L’atterrissage

Le pilote vous informe qu’il est temps de vous mettre en position pour la phase d’atterrissage.
 Cela consiste à vous redresser bien droit afin d’avoir les jambes tendues et que la planchette de la sellette soit remontée au bas du dos. Vous êtes soutenu à partir de ce moment par les sangles.
Pour ajuster la cible, il est nécessaire d’enchainer quelques virages.
La finale consiste à faire une dernière ligne droite et un arrondi pour casser la vitesse. Lors du contact au sol, il faut poser sur les pieds et rester debout, on marchera encore un peu jusqu’à l’arrêt complet de la voile.

Le pilote vous libère du parapente et on se déplace avec le matériel vers la zone de pliage. Il est nécessaire de prêter attention aux autres parapentes qui posent au même endroit.