Le décollage

Dans un premier temps il s’agit de mettre en place la voile et de contrôler le démêlage des suspentes.

Vous n’avez pas à participer à cette phase.

Ensuite, le pilote vous équipe et ajuste la sellette à votre morphologie.

Pour optimiser le décollage, on tiendra compte du vent. Un vent de face diminue la nécessaire prise de vitesse et par conséquent la course d’élan.

Avant le départ, le pilote vous positionne devant lui, à sa droite bien au milieu de la voile.

Quand il estime le moment favorable, il vous invite à avancer progressivement, d’abord en marchant puis en accélérant le pas. La course à deux dans la pente est rendue possible par le soutient de la voile, mais celle-ci ne nous porte pas encore, tant que nous sommes au contact du sol, il faut courir sans s’asseoir. Ce n’est qu’une fois suffisamment éloigné, que vous pourrez, en passant les bras derrière les sangles, vous asseoir bien au fond de la sellette en vous aidant de vos deux mains.

Pendant le vol vos mains sont libres en vous pouvez sans difficulté prendre des photos. Par contre ne laissez rien tomber!