_DSC8627.jpg

Comment se passe un vol en parapente biplace?

Informations utiles
Conditions d’admission

Il vous est possible d’effectuer des vols en parapente biplace sans qu’il ne vous soit demandé d’autre compétence que de courir gentiment quand votre pilote vous le demandera, la condition essentielle étant d’avoir envie de voler!

Pour les vols effectués depuis les Pléiades (700m de dénivelé), la montée se fait au moyen du train depuis la gare de Blonay.
Une vingtaine de minutes nous suffisent pour nous rendre au décollage.

Pour ceux effectués depuis Sonchaux (1000m de dénivelé) la montée se fait avec des minibus ou en voiture.
La partie supérieure est accessible uniquement aux bus du club ou des écoles.

Il est possible de voler sur d’autre site, par exemple : Aux Rochers de Naye depuis la halte de Jaman, à Leysin depuis Berneuse, Verbier depuis les Ruinettes, etc. (Prix sur demande)

Il est recommandé d’être équipé de bons souliers ayant une semelle à fort profil.
Les prés nous servant de décollage sont des pâturages et peuvent être glissants.

Il est possible d’organiser des vols pour des groupes.

Un vol coûte 140.- depuis les Pléiades et 170.- depuis Sonchaux (150.- pour les étudiant).

Les frais de la montée du passager sont compris.

Vous pouvez obtenir, en option, des photos et vidéos souvenirs personnelles.

Elles vous seront remises à la fin du vol pour 40.- supplémentaires.

La durée du vol dépend en grande partie des conditions météos et des goûts du passager. Elle se situe entre 15 et 30 minutes.
Des vols plus longs sont possible au départ de Jaman.

Être muni de souliers montants, possédant une semelle à fort profil. Par exemple des souliers de marche.

Ne pas souffrir de problèmes physiques pour lesquels la pratique du parapente est médicalement déconseillé. Informer le pilote de vos éventuelles faiblesses afin de prendre les égards qui s’imposent.

Ne pas dépasser 90 kg.

Les mineurs doivent avoir l’autorisation de leur représentant légal.

 

Le passager doit être au bénéfice d’une assurance accident et se conformer aux directives du pilote.

Lieux de rendez-vous

Pour les vols depuis Sonchaux:

Prenez la sortie d'autoroute « Villeneuve » et continuez en direction de Villeneuve.

  • Suivez les panneaux bruns « Centre de vol libre"

  • Au premier rond-point, tournez à droite

  • A la prochaine intersection, tournez à gauche

  • Le terrain d'atterrissage est situé à 100m sur la droite, derrière les arbres

 

Cliquez pour afficher le plan d’accès

 
Le décollage
L'atterrissage
 

Dans un premier temps il s’agit de mettre en place la voile et de contrôler le démêlage des suspentes.

Vous n’avez pas à participer à cette phase.

Ensuite, le pilote vous équipe et ajuste la sellette à votre morphologie.

Pour optimiser le décollage, on tiendra compte du vent. Un vent de face diminue la nécessaire prise de vitesse et par conséquent la course d’élan.

Avant le départ, le pilote vous positionne devant lui, à sa droite bien au milieu de la voile.

Quand il estime le moment favorable, il vous invite à avancer progressivement, d’abord en marchant puis en accélérant le pas. La course à deux dans la pente est rendue possible par le soutient de la voile, mais celle-ci ne nous porte pas encore, tant que nous sommes au contact du sol, il faut courir sans s’asseoir. Ce n’est qu’une fois suffisamment éloigné, que vous pourrez, en passant les bras derrière les sangles, vous asseoir bien au fond de la sellette en vous aidant de vos deux mains.

Pendant le vol vos mains sont libres en vous pouvez sans difficulté prendre des photos. Par contre, ne laissez rien tomber! ;-)

Le pilote vous informe qu’il est temps de vous mettre en position pour la phase d’atterrissage.
 Cela consiste à vous redresser bien droit afin d’avoir les jambes tendues et que la planchette de la sellette soit remontée au bas du dos. Vous êtes soutenu à partir de ce moment par les sangles.


Pour ajuster la cible, il est nécessaire d’enchainer quelques virages.


La finale consiste à faire une dernière ligne droite et un arrondi pour casser la vitesse. Lors du contact au sol, il faut poser sur les pieds et rester debout, on marchera encore un peu jusqu’à l’arrêt complet de la voile.

Le pilote vous libère du parapente et on se déplace avec le matériel vers la zone de pliage. Il est nécessaire de prêter attention aux autres parapentes qui posent au même endroit.